L'autisme en Loire-Atlantique
Nous contacter : 06 28 05 33 07

Formations Autisme EDI à Paris

Les stratégies et moyens pour une communication concrète (code stage F12)

Les 10, 11 et 12 juin 2014 à Paris
(dernière date sur le premier semestre)

> Téléchargez le devis et programme détaillé (format pdf)
> Pré inscription au stage (format pdf)
> Téléchargez le bulletin d’inscription (format pdf)

 

Les sujets atteints d’autisme montrent des difficultés à établir une communication selon nos modalités : même lorsqu’ils présentent des formes de communication comme le contact oculaire, les contacts physiques, les vocalisations, les  gestes,  le langage> Téléchargez le bulletin d’inscription (format pdf) verbal, ils ne comprennent pas, dans la plupart des cas, quel impact cela peut avoir sur leur environnement. Le niveau de handicap mental associé freine également l’accès à la communication.

Il est donc important, d’une part d’adapter le niveau de notre mode de communication pour permettre aux sujets avec autisme de comprendre le monde qui les entoure et d’autre part de développer un enseignement actif de l’utilisation d’un système de communication concret, visualisé. Il s’agit d’apprendre à l’enfant, dès le plus jeune âge  “le processus de communication”.  Développer les capacités de communication des sujets (quelque soit le niveau utilisé en lien avec le niveau du sujet) permet de prévenir et réduire les problèmes de comportement.


Autisme et stratégies éducatives (code stage F1)

du 23 au 27 juin 2014
(dernière date sur le premier semestre)

> Téléchargez le devis et programme détaillé (format pdf)
> Pré inscription au stage (format pdf)
> Téléchargez le bulletin d’inscription (format pdf)

L’autisme et les TSA (Troubles du Spectre Autistique) constituent un défi majeur de santé publique. Des études cliniques ont démontré depuis que la prévalence de l’autisme et des Troubles du Spectre Autistique (TSA) est de 1 pour 100.

L’autisme est un trouble du développement neuropsychologique qui implique de reconsidérer les modes d’accompagnement par de nouvelles méthodologies.

Les travaux de la HAS et l’ANESM de mars 2012 proposent,  à ce titre,  des référentiels et Recommandations de Bonnes Pratiques. L’étape à franchir est celle de l’appropriation de ces approches et modalités d’accompagnement recommandées.
L’élément majeur pour construire des actions d’accompagnement cohérentes repose sur des connaissances approfondies du fonctionnement cognitif spécifique rencontré dans l’autisme : c’est ce qui permet de rendre pertinente toute observation, évaluation et intervention. L’expérience a démontré que le meilleur traitement pour les personnes avec autisme est une éducation la plus précoce possible, individualisée,  spécialisée,  visant à rendre l’environnement plus accessible et à combler les déficits. La formation F 1 a pour objectif de montrer comment, en partant de la théorie cela devient possible en pratique.

Laisser une réponse